Général Alain Petiot

15 mai 2009 - Associé le 18 juin 2004

Général de brigade.

   7 rue du Chêne - 55130 ABAINVILLE

Histoire régionale


Alain Petiot - Général de brigade (2e section)
Né le 26 septembre 1943 à Cousances-les-Forges (Meuse)
Marié à Fruges (Pas-de-Calais) le 7 octobre 1978 à Anne Debuire
Enfants : Isabelle (1979), Christophe (1981), Antoine (1983), Nicolas (1985)
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Formation

Collège Moderne (1954-1960) et lycée Henri Poincaré à Nancy (1960-1962)
École Spéciale Militaire de Saint-Cyr et faculté des lettres de Rennes (1962-1964)
École de l’Arme blindée et Cavalerie à Saumur (1964-1965)
Université de Fredericton (Nouveau-Brunswick, Canada) - Sciences politiques (1976-1978)
École Supérieure de Guerre (96e promotion) et Cours Supérieur Interarmées (1982-1984)

Principales affectations et fonctions

Chef de peloton de reconnaissance au 12e régiment de chasseurs à Sedan (1965-1969)
Adjoint au capitaine commandant le 1er escadron du 11e régiment de chasseurs à Berlin – Secteur Français de Berlin (1969-1971)
Capitaine commandant du 2e escadron du 7e régiment de chasseurs à Arras (1973-1976)
Officier instructeur dans l’armée canadienne à l’Ecole des armes de combat à Fredericton, Nouveau-Brunswick (1976-1978)
Officier instructeur à l’École de l’Arme blindée et Cavalerie à Saumur (1978-1981)
Adjoint au chef du 2e bureau de l’état-major du général chef du Gouvernement militaire français de Berlin (1981-1982)
Commandant en second du 2e régiment de chasseurs à Verdun (1984-1986)
Officier «plans» au bureau opérations du commandement de la Force d’Action Rapide à Maisons-Laffitte (1986-1989)
Chef de corps du 5e régiment de cuirassiers («Royal-Pologne») et commandant d’armes de la garnison française de Kaiserslautern, RFA (1989-1992)
Chef du bureau renseignement de l’état-major du 3e Corps d'armée à Lille (1993-1994)
Conseiller militaire de l’ambassadeur chef de la Représentation permanente de la France auprès de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) à Vienne, Autriche (1994-1997)
Cadre professeur au Collège Interarmées de Défense à Paris (1997-1998)
Chef du bureau Défense à la direction Protection et Sécurité de l'État du Secrétariat Général de la Défense Nationale (1998-2000)
Chargé de mission à la Délégation aux affaires stratégiques (Ministère de la Défense) - Sous-direction Europe (2000-2001)

Autres missions

Chargé de mission au Comité d’Histoire Régionale du Conseil régional de Lorraine (2003-2006)

Décorations

Officier de la Légion d'honneur (1999)
Officier de l’Ordre national du Mérite (1995)
Croix d'honneur (échelon argent) de la Bundeswehr (Allemagne fédérale)
Meritorious Service Medal (US Army)

Vie associative

Membre titulaire de l’Académie de Stanislas de Nancy (2009), président (2016-2017)
Membre de la Société des Lettres, Sciences et Arts de Bar-le-Duc
Membre du conseil d’administration de la Société d’histoire de la Lorraine et du Musée Lorrain
Membre d’honneur du Conseil d’administration du Cercle généalogique de la Meuse (Fondateur en 1985 et président de 1985 à 1994)
Membre du comité de rédaction des revues Le Pays Lorrain et Connaissance de la Meuse
Intervenant à l’Université de la culture permanente (UCP)


Publications

Livres :

Au service des Habsbourg. Officiers, ingénieurs, savants et artistes lorrains en Autriche, éditions Messene, Paris, 2000.
Les Lorrains et l’Empire. Dictionnaire biographique des Lorrains et de leurs descendants au service des Habsbourg de la Maison d’Autriche, éditions Mémoire et Documents, Versailles, 2005.
Les Lorrains et les Habsbourg. Dictionnaire biographique illustré des familles lorraines au service de la Maison d’Autrice, Mémoires et Documents, Aix-en-Provence, 2014. Ouvrage ayant reçu la bourse histoire 2015 du Comité Erckmann-Chatrian.

Préfaces :

Daniel Thouvenot, L’oublié de la gloire…, Éditions Edhisto, Moyenmoutier, 2011.

Articles publiés dans des ouvrages collectifs ou des revues

Ouvrages collectifs

« Un héritage du duc Charles V : les régiments lorrains dans l’armée impériale», Franz Stephan von Lothringen und sein Kreis, Jahrbuch der österreichischen Gesellschaft zur Erforschung des achtzehnten Jahrhunderts, Band 23, Bochum, 2009.
« Chef de guerre», Charles Alexandre de Lorraine, prince de l’Europe des Lumières, Château des Lumières – Conseil général de Meurthe-et-Moselle – Musée du château de Lunéville, Serge Domini éditeur, juin 2012.
« Du sentiment lorrain au patriotisme français (1737-1793) », La Lorraine et la France du Moyen Âge à nos jours : relations, différences et convergences, sous la direction de François Roth, Edhisto, 2012.
« De Lunéville à Mons, l’entourage lorrain de la princesse Anne-Charlotte », Anne-Charlotte de Lorraine, une princesse-abbesse européenne (1714-1773), Musée Charles de Bruyères et archives municipales de Remiremont, 2014.
« La minorité du duc Léopold à Innsbruck (1690-1698) », Innsbruck 1765. Prunkvolle Hochzeit, fröhliche Feste, tragischer Ausklang. Jahrbuch der österreichischen Gesellschaft zur Erforschung des achtzehnten Jahrhunderts 29 (2014), Bochum, 2015.
« D’Innsbruck à Lunéville. L’expérience de l’exil du duc Léopold », Actes du colloque « Échanges, passages et transferts à la cour du duc Léopold (1698-1729) », 12 et 13 mai 2015, sous la direction d’Anne Motta. Presses universitaires de Rennes, 2017.
« Rémanences d’une fidélité à la Maison ducale : les Lorrains dans les cours européennes (1766-1790) », La réunion à la France des duchés de Lorraine et de Bar et ses conséquences, Actes de la journée d’études conjointe organisée par l’Académie de Stanislas et la Société d’histoire de la Lorraine et du Musée lorrain, Lunéville et Nancy, 17 juin 2016. Serge Domini éditeur, 2016.
« Des rives de la Saulx au Danube : la famille Joly des Aulnois de Lamotte », Montiers-sur-Saulx. Histoire d’un bourg et de son pays, XLIIe Journées d’études meusiennes, Écurey-sur-Saulx (4-5 octobre 2014), Société des Lettres, Sciences et Arts de Bar-le-Duc, 2019, 141-150
« D’une souveraineté à l’autre : le départ de la cour de Lunéville pour Florence », De la Lorraine ducale à la Lorraine française, actes du colloque du 15 décembre 2016, Université de Lorraine – Faculté de droit de Nancy (À paraître).
« La carrière autrichienne des frères Cugnot. Nicolas-Joseph (1749-1763). Jean-Claude (1753-1782) », XLe Journées d’études meusiennes, Void-Vacon (6-7 octobre 2012), Société des Lettres, Sciences et Arts de Bar-le-Duc (À paraître).

Revues

Dans les Mémoires de l’Académie de Stanislas
« Les Lorrains et l’empire des Habsbourg, de Charles Quint à Charles Ier », 8e série, tome XIX, année 2004-2005.
« La persistance du sentiment lorrain après le départ de la maison ducale, 1737-1793, 8e série, tome XXI, année 2006-2007.
« Le diplomate et l’officier », séance du 9 janvier 2009, 8e série, tome XXIII, année 2008-2009
« La France et l’OTAN : un difficile mariage de raison », 8e série, tome XXIV, année 2009-2010.
« Le soldat, entre Dieu et César », discours de réception, 8e série, tome XXIV, année 2009-2010.
« Joseph de Fallois (1732-1805), un aventurier dans l’Europe des Lumières », séance du 3 février 2012, 8e série, tome XXVI, année 2011-2012.
« Peut-on retrouver les sources du patriotisme ? », séance du 13 juin 2014, 8e série, tome XXVIII, année 2013-2014.
«  L’héritage lorrain de la Maison d’Autriche (1737-1918) », séance du 22 mai 2019 (À paraître).

Dans Lotharingia :
« Les familles lorraines établies dans l’Empire », n° IX (1999).
« Le difficile mariage de la princesse Élisabeth-Thérèse de Lorraine (1711-1741) », n° XVIII (2013).

Dans Le Pays Lorrain
« Le destin manqué du prince Charles-Alexandre de Lorraine », 108e année, vol. 92 (Septembre 2011).
« Pourquoi Lorraine devint Habsbourg », 109e année, vol. 93 (Mars 2012).
« Le grand dérangement : grandeur et misère des serviteurs de la Maison de Lorraine (1736-1780) », 109e année, vol. 93 (Septembre 2012).
« Entre la France et l’Autriche : le cas des Lorrains sous la Révolution et l’Empire », 111e année, vol. 95 (Juin 2014).
« François de Lorraine, le “ petit frère ” du duc Léopold (1689-1715) », 112e année, vol. 96 (Mars 2015).
« Un héros chevaleresque et chrétien : le prince Charles de Lorraine à la bataille de Saint-Gotthard (1664) », 113e année, vol. 97 (Septembre 2016). En collaboration avec Ferenc Tóth.

Dans Les Cahiers du Château (Lunéville)
«Les Lorrains et les Habsbourg, du souvenir à la mémoire partagée », n° 8 (2012).

Dans Connaissance de la Meuse :
« Les Meusiens de Paris ne sont pas des déracinés », n° 10 (1988).
« Quand le château de Stainville portait ombrage à la Cour de Lunéville », n° 23 (1991).
« Les Cugnot, officiers au service de l’Autriche », n° 47 (1997).
« La dernière Cour lorraine à Commercy », n° 71 (2003).
« Deux siècles de métallurgie : les forges d’Abainville.», n° 77 (2005).
« De la Meuse aux rives du Danube », n° 78 (2005).
« Les carrières de Savonnières-en-Perthois », n° 83 (2006).
« François III, dernier duc de Bar (1729-1737) », n° 91 (2008).

Dans La Revue lorraine populaire :
« Les Lorrains en Autriche », n° 129 (Avril 1996).
« Les Lorrains en Autriche. 2. François-Etienne en famille et à la Cour » n° 130 (Juin 1996).
« Les Lorrains en Autriche. 3. Les sciences et les arts », n° 131 (Août 1996).
« Les Lorrains en Autriche. 4. La maison ducale dans les armées de l’Empire », n° 132 (Octobre 1996).
« Les Lorrains en Autriche. 5. Les familles établies dans l’Empire », n° 133 (Décembre 1996).
« Les Lorrains en Autriche. 6. Les familles établies dans l’Empire » (2e partie) », n° 134 (Février 1997).
« Les Lorrains en Autriche. 7. Les familles établies dans l’Empire » (3e partie) », n° 135 (Avril 1997).
« L’identité lorraine », courrier des lecteurs, n° 174 (Octobre 2003).
« L’histoire : justicière ou éducatrice ? », courrier des lecteurs, n° 178 (Juin 2004).
« François III, un duc bien méconnu des Lorrains », courrier des lecteurs, n° 187 (Décembre 2005).
« Il y a 250 ans : le traité de Versailles et le renversement des alliances », n° 189 (Avril 2006).

Dans La Nouvelle Revue Lorraine
«Alsace-Lorraine et Alsace-Moselle », n° 7 (Avril-mai 2011).
« La grande pitié de la basilique de Domremy », n° 8 (Juin-juillet 2011). Sous la signature de Jean Dabainval.
« Vive la Lorraine, Monsieur ! », n° 39 (Août-septembre 2016). Sous la signature de Jean Dabainval.

Dans Généalogie lorraine
« La famille Barisien », n° 46 (1982).
« La famille Barisien. Modificatifs et additifs », n° 47 (1983).
« La famille Thierry de la Cour », n° 49 (1983).
« Jean Toussenel et sa famille », n° 50 (1983).
« La famille Dervogne », n° 51 (1984).
« La famille de Villiers », n° 52 (1984).
« Jean Le Breton et sa famille », n° 53 (1984).
« La famille Le Paige de Magnicourt (1ère partie), n° 54 (1984).
« La famille Le Paige de Magnicourt (2ème partie), n° 55 (1985).
« La famille Hurbal », n° 56 (1985).
« L’abbé François de Riguet et sa famille », n° 57 (1985).
« La famille de Mengeot », n° 60 (1986).
« Notes sur la famille Haultpoullain, de Ligny », n° 61 (1986).
« La famille Dordelu à Ligny », n° 62 (1986).
« Compléments sur la famille Dordelu », n° 63 (1987).
« La famille Mocquaveine, de Ligny », n° 63 (1987).
« La famille du gruyer Errard Perin », n° 64 (1987).
« La famille Thouvenot de Fleury », n° 65 (1987).
« Les derniers descendants d’une famille du Lys en Picardie », n° 66 (1987).
« Compléments sur la famille Dordelu », n° 66 (1987).
« La famille Fleury, de Ligny (1ère partie), n° 67 (1988).
« La famille Fleury, de Ligny (2ème partie), n° 68 (1988).
« La famille Lespinard », n° 69 (1988).
« La famille Lescaille, de Ligny », n° 70 (1988).
« La famille Bailly, de Ligny », n° 71 (1989).
« La famille des Vouthons », n° 72 (1989).
« La famille des Hesteaux de Nuisement », n° 73 (1989).
« La famille Lagarde, de Ligny », n° 74 (1989).
« La famille Brigeat de Lambert, de Ligny », n° 75 (1990).
« La famille de Lambert de Ballyhier, de Ligny », n° 76 (1990).
« La famille Petit de Longeaux », n° 77 (1990).
« La famille Bourgeois, de Ligny », n° 78 (1990).
« Le registre protestant de Nettancourt », n° 80 (1991).
« La famille Vaultier (1ère partie) », n° 82 (1991).
« La famille Vaultier (2ème partie) », n° 83 (1992).
« La famille Guénard de la Tour », n° 85 (1992)
« Meusiens de la Guerre d’Indépendance américaine », n° 86 (1992).
« La famille Alliot (1ère partie), n° 87 (1993).
« La famille Alliot (2ème partie), n° 88 (1993).
« La famille Notta de la Tour », n° 89 (1993).
« Un Lorrain dans la Guerre d’Indépendance américaine », n° 89 (1993).
« La famille Florentin », n° 90 (1993).
« La famille Duparge. Branche de Saint-Aubin », n° 91 (1994).
« La famille Charpentier », n° 94 (1994).
« La famille Duparge (suite) », n° 95 (1995).
« La famille Duparge (suite et fin), n° 96 (1995).
« La famille Varinot, de Ligny », n° 98 (1995).
« La famille Pelgrin, des Vouthons », n° 99 (1996).
« La famille Jolly des Aulnois de la Mothe », n° 100 (1996).
« La famille Clément, de Thuillières », n° 102 (1996).
« La famille Gallois », n° 103 (1997).
« La famille Gallois. Rectificatif », n° 104 (1997).
« La famille Hurault, de Ligny (1ère partie) », n° 106 (1997).
« La famille Hurault, de Ligny (2ème partie) », n° 107 (1998).
« La famille Hurault, de Ligny (3ème partie) », n° 108 (1998).
« La famille Hurault, de Ligny (4ème partie) », n° 109 (1998).
« La famille Piat de Braux », n° 110 (1998).